Des rookies Silver en verve, une déception en Pro

Des rookies Silver en verve, une déception en Pro

Le tracé des bords de l’Adriatique a souri à l’équipage Nicolas Baert – Lucas Légeret, auteur d’une superbe deuxième place en Silver Cup en course 1 avant une vraie frustration le lendemain avec une quatrième place. Le week-end de l’Audi n°25 a été en revanche prématurément terminé samedi.

Les inconnues étaient nombreuses pour le duo de l’Audi n°26 avant le meeting de Misano. Gilles Magnus retenu en WTCR, Nicolas Baert retrouvait un nouvel équipier en la personne de Lucas Légeret, habituel pilote de la n°25 en Endurance Cup, mais débutant en Sprint Cup. Auteur facteur d’importance : aucun des deux jeunes pilotes Saintéloc n’avait disputé de course sur le tracé italien. La performance du tandem belgo-suisse s’est pourtant montré largement au niveau. En qualification 1 samedi, Nicolas Baert profitait de sa deuxième tentative pour signer le 10e temps global et le 3e chrono en Silver. Une position de départ idéale pour viser un bon résultat, Nicolas Baert gagnant même une position au général durant le premier relais de la course disputée dans une vraie fournaise. Toujours troisième en Silver Cup au moment de prendre le volant, Lucas Légeret va fondre sur la Ferrari pointée en deuxième position avant de réaliser un superbe dépassement par l’extérieur au virage n°8. 7e au général et 2e en Silver, voici un résultat mérité au vu du rythme affiché par les deux pilotes qui confirment leur progression depuis le début de saison. Après une nouvelle prestation réussie de Lucas Légeret en Q2 dimanche matin, avec le deuxième temps en Silver Cup, les espoirs étaient permis en course dans l’après-midi. Mais une confusion lors de l’entrée en piste de la voiture de sécurité fait perdre deux positions à l’Audi n°26, avant qu’un contact n’endommage la voiture aux anneaux à la relance. Dégât qui occasionne dans la foulée une perte de temps à l’arrêt aux stands, avec un écrou récalcitrant. Quatrièmes sous le damier, Nicolas Baert et Lucas Légeret ont toutefois largement démontré leur vitesse tout au long du week-end.

Nicolas Baert : « Samedi, j’ai réalisé ma meilleure qualif en GT. En terme de performance pure, j’étais à moins de 7 dixièmes de la pole position, ce qui est le plus petit écart depuis le début de la saison. C’est la preuve que je parviens à exploiter de mieux en mieux les pneus lors de cet exercice du tour chronométré. En rythme de course, nous étions aussi parmi les meilleurs en Silver Cup. La confiance monte. »

Lucas Légeret : « C’est un bon week-end dans l’ensemble, surtout pour ma première en Sprint. Par rapport à l’ensemble du peloton Silver, nous pouvons jouer les premiers rôles. Nous avons fait un très bon travail tout au long du meeting, sans erreurs de notre part. C’est dommage qu’au moment de l’entrée en piste de la voiture de sécurité dimanche, deux voitures m’aient dépassé. Cela nous a décalé par rapport à notre position initiale et face à la Ferrari de tête. »

La déception est en revanche grande en Pro et pour Aurélien Panis et Patric Niederhauser. Auteurs des meilleurs temps en essais libres, les deux équipiers pouvaient viser le podium et plus en course. Huitième sur la grille, Aurélien passait sans encombres le premier virage, mais était doublement percuté quelques virages plus loin. Pas d’inquiétudes pour le Grenoblois, mais l’Audi était en revanche irrémédiablement endommagée, et ne pouvait continuer le week-end italien.

Aurélien Panis : « Je pense que la Mercedes a été très optimiste. Je suis sorti du virage 6 et il y avait un grand écart derrière moi. J’ai été tapé par l’arrière et je suis parti un tête-à-queue. Quand la Ferrari m’est rentrée dedans, c’était fini. C’est juste de la malchance. C’est dommage parce que nous avions un bon rythme sur ce circuit, mais le week-end est terminé. La voiture est vraiment endommagée. La voiture était très bonne. L’équipe a fait un travail incroyable et elle était très rapide vendredi. Nous étions dans le rythme et je pense que nous étions en mesure de nous battre pour une très bonne position. Je suis très déçu, mais il y a beaucoup de points positifs. Nous devons juste nous tourner vers Spa parce que nous avons un très bon équipage Silver. Nous allons continuer à attaquer. »

Patric Niederhauser : « C’est une immense déception. Cela fait longtemps que je n’avis pas connu une telle journée de vendredi. La voiture était vraiment bonne, et je pense que nous pouvions clairement nous battre pour des podiums et la victoire. C’est de la malchance et nous ne pouvons rien y faire. C’est la course mais c’est difficile de quitter Misano sans aucun point, et de ne pas avoir pu se battre. Quand vous vous battez et que vous devez abandonner c’est une chose, ne même pas pouvoir essayer. Parfois, cela arrive. C’est une mauvaise journée, mais nous reviendrons plus fort à Valence. »

Saintéloc Junior Team se focalise désormais sur la préparation du grand rendez-vous de l’année en Fanatec GT World Challenge Europe avec les TotalEnergies 24 Heures de Spa, avec nos deux équipages Patric Niederhauser – Christopher Mies – Lucas Légeret en Pro et le quatuor Nicolas Baert – Gilles Magnus – Aurélien Panis – César Gazeau en Silver Cup.

Résultats Misano

Audi n°25

Q1 : P8 – C1 : DNF (abandon définitif)

Audi n°26

Q1 : P10 (P3 Silver) – C1 : P7 (P2 Silver)
Q2 : P10 (P2 Silver) – C2 : P11 (P4 Silver)

Partagez cet article sur vos réseaux !