Une découverte et des promesses en Belgique

Une découverte et des promesses en Belgique

Dans le relevé peloton de la F4 Espagne, Saintéloc Racing et ses deux jeunes pilotes Théophile Naël et Ethan Ischer ont réalisé leurs débuts en monoplace sur le tracé des Ardennes, et posé d’intéressantes premières bases pour la suite de ce programme partiel en 2022.

Tout était à découvrir pour Saintéloc Racing le week-end dernier à Spa-Francorchamps. Les quelques séances d’essais préparatoires ne pouvaient en effet remplacer la vérité de la course, celle en peloton face à des rivaux autrement plus expérimentés dans la discipline.

Avec pour leitmotiv majeur l’apprentissage, tant de la catégorie, que de la voiture et du championnat, Théophile Naël n’a toutefois pas attendu très longtemps pour signer des chronos prometteurs en essais libres, se hissant dans le top 10 dès la première session. Une position prometteuse qui ne devait toutefois pas occulter l’objectif du week-end. A cela, Théophile a cependant ajouté une première touche de performance. Par deux fois 14e en qualifications, le pilote de la Tatuus n°6 pouvait viser un bon résultat en course 1 samedi, mais un léger accrochage le contraindra à repasser par les stands pour changer le museau avant. Partie remise et premier moment significatif dimanche matin, avec une douzième place à moins de deux secondes des points, et le troisième rang chez les Rookies. Un incident sous régime de voiture de sécurité quelques heures plus tard en course 3 ne permettra pas à Théophile de confirmer cette prestation. Sorti indemne de la mésaventure, le Français reste sur un bilan global positif.

Théophile Naël : « Cela faisait un moment que je n’avais pas couru en peloton, ma dernière course remonant en karting début décembre. C’était donc sympa de retrouver cette ambiance et je me suis vite remis dans le bain. Il le fallait car les adversaires ne font pas de cadeau. Nous avons été rapides tout le week-end en course, mais nous avons un peu raté nos qualifications. C’est cela qui nous coûte un meilleur résultat. J’ai toutefois pris de l’expérience sur plusieurs points. »

Fort de sa précédente expérience en Italie et en Allemagne et d’une connaissance déjà conséquente de la Tatuus F4, Ethan Ischer devait pour sa part se familiariser avec l’environnement de l’équipe et d’une nouvelle série. Si le pilote hélvétique n’a pu convertir ses atouts en qualification, il sera par deux fois remonté dans la hiérarchie en course 1 et en course 3, gagnant plusieurs positions au coeur de la bagarre dans le peloton, jusqu’à se hisser en 17e position à deux reprises. Une dernière course malheureusement terminée dans un accrochage à la dernière chicane, mais sans dommages sérieux pour le pilote suisse.

Ethan Ischer : « C’était un très grand plaisir de pouvoir travailler avec l’équipe Saintéloc Racing, et j’ai fait de belles rencontres. Au début du meeting, j’ai eu du mal à m’adapter avec les pneus, qui sont différents des Pirelli auxquels je suis habitué, notamment sur la mise en température. J’ai ensuite commencé à comprendre leur fonctionnement donc cela allait mieux. Cela aura le sujet de ce week-end. Ensuite, j’ai manqué mes qualifications, ce qui a compliqué la suite du week-end. Dommage car nous avions une excellente vitesse en course. »

Saintéloc Racing retrouvera la F4 espagnole à la rentrée (3-4 septembre) sur le circuit de Motorland en Aragon. Il y sera une nouvelle fois question de découverte et d’apprentissage pour l’ensemble de l’équipe.

Résultats Spa-Francorchamps

Théophile Naël (Tatuus F4-T421 #6)

Q1 : P14
Q2 : P14
C1 : P24 – P9 Rookie
C2 : P12 – P3 Rookie
C3 : Abandon

Ethan Ischer (Tatuus F4-T421 #27)

Q1 : P28
Q2 : P29
C1 : P17
C2 : P26
C3 : P17

Partagez cet article sur vos réseaux !