La réussite fuit Saintéloc Racing dans les Ardennes

La réussite fuit Saintéloc Racing dans les Ardennes

Communiqué Audi Sport Team Saintéloc / Saintéloc Junior Team

Avec deux voitures alignées sur les TotalEnergies 24 Heures de Spa, dont une sous bannière Audi Sport Team Saintéloc, l’écurie affichait des ambitions certaines sur une épreuve qui lui a souri par le passé. Le sort et le déroulé de la course en ont décidément, malgré un excellent rythme.

En progression constante depuis le coup d’envoi de la saison à Imola, la jeune garde Saintéloc Junior Team avait pour souhait de concrétiser une nouvelle fois sur le rendez-vous majeur de l’année en Fanatec GT World Challenge Europe. Après des victoires et des podiums en Sprint Cup et une performance affichée à chaque sortie Endurance, l’heure des TotalEnergies 24 Heures de Spa avait sonné en cette fin juillet dans les Ardennes, avec deux Audi R8 LMS GT3 alignées. Sous bannière Audi Sport Team Saintéloc, la n°25 de Christopher Mies, Patric Niederhauser et Lucas Légeret visait à briller en Pro, quand la n°26 de Nicolas Baert – Aurélien Panis – César Gazeau – Gilles Magnus constituait la carte jeune de l’équipe de Sébastien Chetail.

Dans la foulée d’une Parade ayant rassemblé une foule nombreuse mercredi dans le centre de Spa, les essais libres et les pré-qualifications ont servi de mise en jambe à nos deux équipages, avant les qualifications. La régularité de nos pilotes Silver leur offre alors une position au coeur du peloton, quand le trio Niederhauser – Mies – Légeret s’assure une place dans la Superpole de vendredi. Un exercice que Patric Niederhauser achève finalement au 18 e rang, dans une position idéale d’observateur en début de course.

Samedi, dès le drapeau vert, l’équipage de la n°25 entame sa remontée. Galvanisé par la toute récente naissance de son fils Paul, Christopher Mies passe à l’attaque et franchit le cap du premier arrêt au stand au 9 e rang. La moitié du retard initial est ainsi comblée et lance idéalement le double tour d’horloge. Au petit jeu des arrêts, la n°25 se hisse en première position au virage de la troisième heure et s’installe durablement dans le top 10 à l’arrivée de la nuit. Les relais de Patric Niederhauser et Lucas Légeret se déroulent sur le même tempo, la n°25 s’affichant comme l’Audi la plus rapide. Mais à deux heures du matin, la malchance décide de se mêler au scénario. Un contact sur la partie avant de la voiture endommage le radiateur et contraint l’équipe à rentrer la n°25 dans le box pour
réparer l’élément, et redonner une certaine jeunesse au capot avant meurtri. La perte massive de temps fait reculer la R8 LMS aux couleurs Audi Sport dans la hiérarchie avant qu’une nouvelle perte de temps pour remettre en action la voiture après le pit stop technique, ne fasse reculer notre voiture au-delà du top 20.

L’heure de lancer une nouvelle remontée, puisqu’avec un rythme toujours présent, nos trois pilotes vont s’appliquer à gagner des positions jusqu’au drapeau à damier, passé en 19ème position.

Chrisopher Mies : « La voiture était vraiment bonne durant toute la course, y compris après le contact qu’a subi Patric. C’était assez surprenant car au vu de l’esthétique… Bien sûr, c’est un résultat décevant au vu des attentes sur ce type de courses. Nous
souhaitions plus, et l’équipe le mérite. Nous avons toujours eu la vitesse cette année, mais jamais la réussite. Nous avons pu le voir à Imola ou au Paul Ricard et ici. Je suis désolé pour l’équipe, mais j’espère que nous pourrons viser le podium sur les prochaines courses. »

Patric Niederhauser : « L’équipe a fait un super travail une nouvelle fois, mais il faut de la chance pour être devant à Spa. Nous avions un très bon rythme en début de course, et avec une course claire, nous pouvions largement viser le top 10. Beaucoup de choses se produisent sur une course de 24 heures comme à Spa. Même si nous savons qu’il faut éviter les pièges, ce sont des hauts et des bas. Nous sommes un peu déçus mais demain nous penserons au positif et nous reviendrons plus forts. »

Lucas Légeret : « Je suis content d’avoir pu participer aux TotalEnergies 24 Heures de Spa avec Saintéloc Racing. C’était une très belle expérience d’avoir pu bénéficier d’une voiture mise à disposition par Audi Sport. Sur la touchette, c’est la course. De mon côté, j’ai pris du plaisir et découvert plusieurs points à travailler, ce qui est bien pour moi. Nous avons progressé sur l’ensemble de la semaine, donc c’est ce qu’il faut retenir. »

Fidèle à la mise en avant des jeunes, Saintéloc Racing alignait en outre un quatuor prometteur en Silver Cup. Elles aussi en progression, avec de probants résultats comme une victoire en Sprint Cup à Magny-Cours, nos jeunes pousses avaient tout pour réussir, dans un peloton très relevé. Après un travail sérieux en essais pour trouver les bons réglages, les qualifications permettent aux quatre équipiers de se placer au coeur du peloton pour le grand départ. Un premier initial confié sur ses terres à Nicolas Baert, qui évite soigneusement les pièges habituels du départ et des premiers tours. Sur la lancée du pilote belge, César Gazeau poursuit le travail entamé par son coéquipier, mais se fait surprendre à la sortie de Blanchimont. L’Audi est malheureusement trop endommagée pour pouvoir continuer. Forcément déçu, César va construire sur ce revers pour la suite de sa carrière. « J’ai appris quelque chose à Spa, avouait le Français. Maintenant, je dois me focaliser sur la prochaine course, pour apporter à l’équipe la récompense qu’elle mérite. » Les deux manches d’Hockenheim et Barcelone seront l’occasion de briller.

Résultats TotalEnergies 24 Heures de Spa
Audi # 25

Audi Sport Team Saintéloc : P19

Audi # 26

Saintéloc Junior Team : Abandon

Partagez cet article sur vos réseaux !